services d'implantation de C.i. Process Shanghai

Le Bureau de Représentation en Chine

Par le cabinet C.i. Process (Shanghai)
 
 
[ Le bureau de représentation ]
La succursale domestique
.
Certificat d'immatriculation d'un bureau de representation Shanghai

Ouvrir un Bureau de Représentation reste, pour une société étrangère, un choix de forme juridique souple pour installer une présence en propre en Chine. Il implique en contrepartie d'importantes limites sur le périmètre des activités autorisées.

La présentation qui suit concerne le cas le plus commun des bureaux de liaison en Chine d'entreprises commerciales étrangères (en distinction et exclusion des cas particuliers d'organisations non gouvernementales, associations internationales ou simplement applicables au cas des professions très réglementées)

.
conseils d'implantation en chine
 
  Publication mise à jour le 04 Janvier 2021  
Partager cette page sur
partager sur LinkedIn partager sur Facebook partager sur Twitter


Pourquoi ouvrir un bureau de représentation (liaison) en Chine?

Depuis le début des années 80, la possibilité de créer du Bureau de Représentation est pensée par le gouvernement de Pékin afin de permettre aux sociétés étrangères de prospecter et établir une liaison avec le marché chinois à moindre frais.

L'objectif était de leur permettre d'effectuer une veille du marché, du sourcing et de faciliter l'établissement de relations d’affaires locales. Puis, pour les projets le nécessitant, les entreprises étrangères pouvaient par la suite envisager une transformation de cette présence en des entités commerciales ou industrielles. Les réglementations chinoises ont en effet graduellement autorisé la création de co-entreprises sous forme de Joint-Venture puis de sociétés détenues en propre (WOFE) détenues à 100% par un investisseur étranger.

Principalement dans les années 90, beaucoup d'entreprises occidentales implantent un bureau en Chine afin de d'avoir une base de liaison avec des fournisseurs ou fabricants chinois. Opérationnellement, ces structures sont le plus souvent appelées bureau de sourcing ou bureau de contrôle qualité.

Plus récemment, d'autres entreprises souhaitent créer un bureau afin d'avoir en Chine une base d'employés capables de suivre de la prospection auprès de clients locaux pour des produits ou des services vendus (exportés) par leur maison mère. En pratique, ces structures sont éventuellement dénommées représentation commerciale ou bureau de vente. En 2021, cette forme juridique est toujours permise et constitue le minimum de la présence légale pour une société étrangère en Chine.

 

Principales caractéristiques, avantages et inconvénients du Bureau de Représentation

Principaux avantages

Principaux inconvénients

Relative rapidité de création (1 à 2 mois pour les formalités complètes après le dépôt du dossier aux administrations chinoises.

Pas d'activités commerciales autorisées, ni de facturation clients.

Pas de capital

Pas de droits d’import export, donc aucune possibilité d’être importateur ou exportateur en Chine.

Une fiscalité le plus souvent basée sur le total des dépenses (méthode "cost plus") rattachées à l’activité en Chine. Taxation à un taux variable actuellement de 10 à 15% des dépenses mensuelles. Sinon, une méthode (dite "deemed profit") taxe le bureau de représentation sur une portion de profit estimé réalisé hors de Chine.

Possibilité d’employer légalement du personnel chinois (via une agence locale agréée par les autorités)

Une réglementation de Mars 2011 alourdit les obligations de gestion courante et impose aussi des audits annuels renforcés.

Ces mesures visent à contrôler que les Bureaux de Représentation ne sont pas engagés dans des activités à caractère commercial ou présentant une valeur ajoutée, même si cette dernière n'est pas sujette a facturation en Chine.

Possibilité d’employer des ressortissants étrangers et d'obtenir un permis de travail et visa de résident. Suite à une directive de Janvier 2010, le nombre d'étrangers résidents rattachés à un Bureau de représentation est officiellement limité à 4 personnes. Selon les provinces, ce nombre peut aussi être inférieur.

Le compte en banque du Bureau est utilisable pour effectuer des retraits et payer des dépenses seulement. Les seuls revenus autorisés sur le compte en banque du BR sont les devises versées par sa maison mère. Les devises reçues sont converties en RMB et servent à payer ses dépenses de fonctionnement.

Capacité de payer à partir de Chine les coûts de  couverture sociale locale pour les employés.

Un Bureau de représentation est une entité légale qui ne dispose pas de la personnalité juridique. Il ne ne peut pas être signataire direct de contrats commerciaux ou de travail.

 

Des contrôles sur le respect des activités autorisées

Début 2010, les autorités de Pékin imposent que la maison mère doit avoir au moins 2 années révolues d’existence. A Shanghai par exemple, cette mesure est particulièrement contrôlée.

Suite à une mise à jour de la réglementation de ces entités depuis 1er Mars 2011, les administrations conduisent un contrôle renforcé que les activités menées concordent avec les activités autorisées. Ce contrôle est annuel lors de l'audit comptable et fiscal: justification de l'activité en vue d'apporter la preuve qu'elle n'a aucun caractère commercial ou différent de ce qui est autorisé dans l'objet social de son certificat d'immatriculation principal. Les autorités ont réagi ainsi suite au constat de détournements d’activités, et en particulier d’activités commerciales.

Si, en 2021, ouvrir un Bureau de représentation reste une option d’implantation toujours autorisée et relativement rapide pour s’installer sur le marché chinois, c’est une option non recommandée pour une implantation de long terme.

Dès lors que les perspectives commerciales le justifient, les entreprises qui ont préféré s'établir d'abord avec un Bureau (centre de coût) constituent ensuite une filiale commerciale de type joint venture (si elles ont un partenaire chinois) ou bien une société à capitaux 100% étrangers (WFOE). Ces deux dernières formes juridiques deviennent un centre de facturation et de profit.

 

Comment: les étapes pour ouvrir un Bureau de Représentation en Chine (Shanghai)

Les procédures d'ouverture et les requis varient sensiblement selon les provinces mais la logique administrative d’immatriculation suit les procédures globales suivantes:

  • Pré-enregistrement dans le système informatique de l'administration, demande d’inscription officielle et obtention du certificat d’immatriculation attestant de l'enregistrement officiel du Bureau.

 

Certificat d'immatriculation d'un bureau de représentation en Chine
Permis de représentant légal d'un bureau de représentation en Chine
| Certificat d'immatriculation d'un Bureau de Représentation à Shanghai |
| Permis du
Représentant Légal |

 

  • Effectuer les enregistrements complémentaires et obligatoires auprès d'autres administrations de tutelle (Bureau des douanes chinoises, Bureau des Taxes, du Travail, Police, tampons (sceaux) officiels).
  • Demande et obtention au nom du Bureau du permis et visa de travail en Chine pour les employés étrangers (expatriés détachés) qui sont ou seront résidents en Chine.
  • Ouvrir les comptes en banque en monnaie locale (CNY ou RMB) et en devises. Les banques acceptent d'ouvrir les comptes après que tous les certificats originaux sont délivrés. Compter 1 à 2 mois de formalités locales.

 


C.i. Process fait de la bonne préparation et optimisation de votre projet d'implantation en Chine un cœur de métier. Nous disposons de nombreuses références de missions réalisées dans des secteurs des services, activités de sourcing, représentation commerciale, négoce import export, vente au détail, vente en ligne, assemblage et industrie.



 
haut de la page
.
| Contenu et design copyright 2003-2021 @ C.i. Process |   Shanghai, le