services d'implantation de C.i. Process Shanghai

Les entreprises françaises en Chine: statistiques et opportunités

Par le cabinet C.i. Process (Shanghai)
 
 
.
conseils d'implantation en chine
 
  Publication mise à jour le 18 Mai 2021  
Partager cette page sur
partager sur LinkedIn partager sur Facebook partager sur Twitter


Les statistiques d'implantation des entreprises françaises en Chine

Selon les dernières statistiques disponibles, 2.100 sociétés françaises sont présentes en Chine avec des bureaux ou filiales commerciales. Ces entreprises font travailler 480.000 employés sur le territoire chinois. Légalement, ces structures sont:

  • des filiales industrielles ou commerciales implantées avec leur personnel chinois et expatriés. Ces filiales sont des entités à capitaux mixtes de type joint-venture sino-étrangères ou des sociétés à capitaux 100% étrangers.

  • des sociétés indépendantes créées et managées par des entrepreneurs individuels. Ces structures n'ont pas de lien juridique direct avec une maison-mère en France. Le plus souvent, ces entrepreneurs sont des français résidents en Chine ou dans d'autres pays d'Asie (Singapour, Taiwan ou Hongkong notamment).

La répartition sectorielle des activités des filiales de firmes françaises est assez constante depuis quelques années. L'évolution quasi-annuelle des lois et réglementations qui encadrent les investissements étrangers en Chine a largement participé à attirer de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME et PMI) et favorisé l'émergence d'entreprises créées par des occidentaux.

SERVICES: le secteur des services représente 30% des investissements français sur le territoire chinois. Ils comprennent une large palette d'activités tels que les services aux personnes (B2C), aux entreprises (B2B), l'hôtellerie et la restauration, le conseil professionnel, les services légaux, la formation, l'éducation, etc.

INDUSTRIE: Également 30% des sociétés ont une activité de production ou assemblage. Ces entreprises poursuivent le plus souvent 2 objectifs conjoints:

  • Avoir une base de production made-in-China pour des ventes export, hors du territoire chinois
  • De plus en plus, livrer et facturer leurs clients en Chine pour les produits manufacturés localement.

COMMERCE ET DISTRIBUTION: le secteur représente près de 15% de notre présence. Il touche les domaines de la vente de gros (professionnels) et de la vente au détail (distribution alimentaire, commerces indépendants, corners et points de vente dans les grands magasins). L'e-commerce chinois de produits français concerne les ventes des filiales de distribution implantées en Chine. Afin de compléter ces chiffres, il convient d'ajouter les ventes export réalisées grâce aux distributeurs locaux ou aux acteurs du e-commerce tels que Alibaba, Tmall ou JD.com. Les ventes export générées par ces plateformes chinoises ne sont pas incluses dans les statistiques de présence en Chine. Seules sont comptabilisées les ventes des sociétés qui ont une filiale commerciale en Chine. Rappelons aussi qu'un bureau de réprésentation ne permet pas de facturer.

Les statistiques dans les autres secteurs sont: informatique (8%), agro-alimentaire (5%), télécoms (4%), construction & chantiers (4%) et la Santé (4%).


Quelles opportunités d'affaires pour les entreprises françaises en Chine?

Au titre de 2 exemples directement issus des changements réglementaires majeurs, citons l'arrivée de sociétés de gestion de maisons de retraites ainsi que la ré-ouverture des opportunités d'exporter et vendre en Chine de la viande de boeuf d'origine française.

Le dynamisme de la vente en ligne en Chine a aussi incité de nombreuses entreprises commerciales à s'installer en propre. Elles souhaitent contrôler ou reprendre la distribution de leurs produits sur le marché chinois. Parmi les secteurs dynamiques et en forte croissance, citons les cosmétiques, les parfums, les produits bio, les produits de soin pour bébés, les compléments alimentaires, les appareillages médicaux.

Dans l'activité industrielle aussi les opportunités sont encore nombreuses. La situation typique concerne des sociétés qui avaient installé une filiale chinoise d'import et distribution. Elles constatent, fortes de succès de vente prometteurs, que produire en Chine pour vendre localement permet de s'ouvrir de nouveaux marchés:

  • Des gammes de produits complémentaires de ceux qui sont importés, dédiés aux spécificités locales
  • Proposer des prix plus compétitifs pour des références de produits non soumis aux frais de transport international ni à des droits de douane chinois parfois prohibitifs
  • Des coûts de production optimisés avec tout ou partie de composants sourcés en Chine
  • La capacité de maitriser un service après-vente et un service de réparations ou de mise à jour dans leurs ateliers locaux. Un argument majeur pour pérenniser la confiance client et sa présence.
  • La possibilité enfin de facturer en CNY (RMB) les filiales chinoises de leurs clients globaux pour des produits finis, des composants et les services associés d'installation ou de maintenance.

Cette tendance de localisation en Chine de la production pour développer les ventes locales se confirme quand on observe le développement des zones industrielles et parcs d'investissement chinois. Citons par exemple les zones allant de Shenzhen à Canton et le triangle Shanghai / Hangzhou / Suzhou.


Tendances amorcées en 2020 et opportunités post-covid du marché chinois

Depuis début 2020 et la pandémie devenue mondiale du Covid19, voici les grandes tendances d'affaires que nous avons observées pour les entreprises hexgonales en Chine:

•         Des projets d’implantation de filiales étrangères ont été retardés ou reportés. D'abord ceux qui requièrent que les dirigeants se déplacent en Chine pour des négociations partenaires ou séléction de managers. Certains projets en attente aussi de confirmation de subventions ou aides publiques.

•         Des projets de fusion-acquisition s’accélèrent eu égard aux opportunités locales. Des concurrents disparaissent ou denouveaux besoins sur le marché. Des CEO et CFO d'entreprises françaises ont, en pleine pandémie, fait le voyage vers la Chine en affrontant la quarantaine de 14 jours dès leur arrivée. Autant dire qu’ils passent pour des héros vis-à-vis de leurs interlocuteurs chinois. Une façon originale de marquer des points.

•         Des projets d’implantation de sociétés (filiales) se sont par contre accélérés. Le pari était de trouver en Chine un relais de croissance plus soutenu que celui attendu en Europe.

•         Des projets d'expansion en Chine de sociétés étrangères déjà installées qui s'accélèrent. C'est particulièrement vrai pour le secteur du luxe (1 an que les chinois ne voyagent plus hors de Chine) et pour le secteur médical. Les chiffres d'affaires 2020 de plusieurs groupes de luxe français en Chine ont été un multiple de celui de 2019.

•         Les exportateurs français en profitent pour chercher des opportunités de vente export et des partenariats avec des agents distributeurs en Chine. Vrai pour des PME PMI bien sûr, mais aussi pour d’importantes sociétés françaises encore peu internationales ou peu tournées vers le marché chinois.

•         Les importateurs occidentaux ont besoin de réorganiser leur sourcing produits. Des fournisseurs chinois deviennent soudainement trop chers. Ou leur carnet de commandes sont trop pleins pour livrer à temps. Cette réalité est reflétée par les hausses historiques des coûts du fret maritime et aérien. Début 2021, un container 40'HQ de Chine au Havre valait plus de 10.000 $.

 

Tableau | les indicateurs et statistiques des échanges France Chine

Au titre d'une vision plus globale, vous trouverez ci-après des chiffres représentatifs des investissements croisés France Chine ainsi que des statistiques économiques comparées. Le tableau qui suit synthétise la plupart des indicateurs de performance économique croisée des échanges France-Chine, les statistiques des échanges import-export et les données relatives aux investissements et à l'implantation. Compte tenu du contexte économique post-coronavirus (Covid19), les chiffres 2020 sont mis à jour avec les derniers chiffres disponibles.

.Note: (p) = prévisions | (e)= estimations |

2017

2018

2019

2020

PIB par habitant (en USD)

Chine

France

  8.677 $

38.680 $

9.580 $

41.463 $

10.100 $

44.493 $

11.013 $

38.605 $

Taux de chômage

Chine

France

3,9%

9,3%

3.8%

8,5%

3.6%

7,9%

5.4 % (e)

8,0%

change moyen CNY/EUR

1 €  =

7,84

6,65

7,07

7,63

Taux de croissance du PIB

Chine

France

6,9%

2,3%

6,6%

1,7%

6,1%

1,3%

2,3%

-2,6% (p)

Taux d'inflation par année

Chine

France

1,6%

1,2%

2,3%

2,1%

2,5%

1,3%

2,5%

1,1%

Solde public / PIB

Chine

France

-3,0%

-2,8%

-3,7%

-2,5%

-4,0%

-3,3%

-9,2%

-11,9%

Solde courant / PIB

Chine

France

1,3%

-0,8%

0,4%

-0,7%

0,0%

-0,8%

-2,1%

-1,6%

Dette publique / PIB

Chine

France

47,0%

98,4%

50,0%

98,4%

54,0%

99,1%

61,7% (e)

115,7%

Total en 2019 du stock d’investissement croisés

Les investissements français en Chine représentent 28,8 Milliards d'€.
Les investissements chinois en France sont eux de 8.6 Milliards d'€

Principaux pays clients
de la Chine

USA (19%), Hongkong (12%), Japon (6%), Corée (4%), Vietnam (3%), Allemagne (3%), Inde (3%), Pays-Bas (2.9%), Royaume Uni (2.3%),
Singapour (2%), France (1.6%)

Principaux pays fournisseurs
de la Chine

Corée (9.6%), Japon (8%), USA (7.3%), Hongkong et Taiwan (6.9%), Allemagne (5%), Australie (4.9%), Brésil (3.6%)
Présence française en Chine
2100 entreprises ayant bureaux et filiales qui emploient 480 000 personnes
Population urbaine
60% de la population chinoise est installée et réside dans des villes
Exportations françaises en Chine (milliards €)

18 Mds

20,8 Mds

20,5 Mds

17,5 Mds

Principaux produits exportés en Chine
Aéronautique (35%), agro-alimentaire (13%),
cosmétiques et parfum (12%), textile + cuir (6%), pharma (6%)
Importations françaises de Chine (milliards €)

49 Mds

50,3 Mds

53,6 Mds

56,4 Mds

Part des produits importés de Chine en France
Informatique (28%), textile+cuir (18%), électroménager (6%),
machines (6%), transport (5%), sport+jeux (4%)

Chiffres  : Coface , statistica, Insee, Banque Mondiale, FMI, Douanes + chiffres officiels Chine |



Le coeur de métier de C.i. Process est la bonne préparation et optimisation des conditions d'implantation d'entreprises françaises en Chine. Nous tenons à votre disposition de nombreux exemples de missions d'implantation livrées dans les secteurs de services, de négoce import export, vente de gros, vente au détail, e-commerce, assemblage et production industrielle.




articles professionnels sur la Chine
Lecture | suggestion d'articles en lien avec les informations de cette page:
.



haut de la page
.
| Contenu et design copyright 2003-2021 @ C.i. Process |   Shanghai, le